> je fais un don

 
26 682 €
collectés sur 50 000 €
53% J311
Déjà 412 personnes se sont engagées, et vous ?
Huguette M. - le 30 août
Patrick P. - le 30 août
Daniel L. - le 30 août
Jean-françois G. - le 29 août
HervÉ G. - le 25 août
Marie-ffrance H. - le 24 août
Noël T. - le 23 août
Pascal C. - le 23 août
Erwan L. - le 22 août

Cet été, je me la roule douce !

Déjà 412 personnes se sont engagées, et vous ?

  • Huguette M. - le 30 août
  • Patrick P. - le 30 août
  • Daniel L. - le 30 août
  • Jean-françois G. - le 29 août
  • HervÉ G. - le 25 août
  • Marie-ffrance H. - le 24 août
  • Noël T. - le 23 août
  • Pascal C. - le 23 août
  • Erwan L. - le 22 août
  • Nicole K. - le 22 août
  • Olivier V. - le 22 août
  • Patrick L. - le 21 août
  • Didier D. - le 21 août
  • Guillaume C. - le 20 août
  • Didier M. - le 20 août
  • Eric D. - le 17 août
  • Jean R. - le 16 août
  • Quentin B. - le 14 août
  • Albert W. - le 14 août
  • Alain A. - le 14 août
  • Anne M. - le 12 août
  • Nicolas H. - le 10 août
  • Anne-marie D. - le 10 août
  • Gerard A. - le 06 août
  • Karen F. - le 05 août
  • Francois S. - le 03 août
  • Ouafa E. - le 03 août
  • Jérôme C. - le 02 août
  • Jacques R. - le 02 août
  • Monique et gilbert V. - le 02 août
  • Eric J. - le 31 juillet
  • Claire M. - le 30 juillet
  • Raymond et chantal C. - le 30 juillet
  • Virginie A. - le 30 juillet
  • William B. - le 30 juillet
  • Bernard N. - le 29 juillet
  • Alain C. - le 29 juillet
  • Pierre L. - le 28 juillet
  • Thierry G. - le 28 juillet
  • Brigitte M. - le 26 juillet
  • Laurent B. - le 26 juillet
  • Alain G. - le 25 juillet
  • Thierry P. - le 24 juillet
  • Arlette R. - le 24 juillet
  • Franck H. - le 24 juillet
  • Julie N. - le 24 juillet
  • Alphonse S. - le 24 juillet
  • Gabrielle B. - le 24 juillet
  • Claude P. - le 23 juillet
  • Mathieu C. - le 23 juillet
  • Ghislain M. - le 23 juillet
  • Jean-marc B. - le 23 juillet
  • Danielle G. - le 23 juillet
  • Sophie G. - le 22 juillet
  • Beatrice C. - le 22 juillet
  • Anne G. - le 22 juillet
  • Francoise C. - le 21 juillet
  • Marie H. - le 21 juillet
  • Michel C. - le 21 juillet
  • Claude M. - le 20 juillet
  • Madeleine B. - le 20 juillet
  • Pierre R. - le 20 juillet
  • Solène S. - le 19 juillet
  • Maurice Z. - le 19 juillet
  • Matthieu B. - le 19 juillet
  • Monique H. - le 19 juillet
  • Thibault L. - le 19 juillet
  • Pierre B. - le 19 juillet
  • Antoine B. - le 19 juillet
  • 3 I. - le 18 juillet
  • Maryse C. - le 18 juillet
  • Alain B. - le 18 juillet
  • José M. - le 18 juillet
  • Elodie I. - le 18 juillet
  • Francois B. - le 18 juillet
  • Claude M. - le 18 juillet
  • Jean-louis P. - le 18 juillet
  • Jean françois C. - le 18 juillet
  • Jean-michel D. - le 18 juillet
  • Thibault L. - le 18 juillet
  • Coline G. - le 18 juillet
  • Anne L. - le 18 juillet
  • Alain D. - le 17 juillet
  • Xavier T. - le 16 juillet
  • Asceline G. - le 14 juillet
  • Marcel G. - le 14 juillet
  • Elie D. - le 13 juillet
  • Thomas T. - le 12 juillet
  • André N. - le 11 juillet
  • Jean-claude M. - le 09 juillet
  • Gendron C. - le 09 juillet
  • Yvette M. - le 08 juillet
  • Henri M. - le 08 juillet
  • Jean-yves L. - le 08 juillet
  • Mario S. - le 07 juillet
  • Guy L. - le 06 juillet
  • Jean michel G. - le 05 juillet
  • Didier T. - le 04 juillet
  • Ibrahim A. - le 04 juillet
  • Pablo A. - le 04 juillet
  • Gérard B. - le 04 juillet
  • Henri S. - le 03 juillet
  • Jacques R. - le 01 juillet
  • Michele B. - le 01 juillet
  • Jean luc D. - le 01 juillet

À l’heure de la détente, de l’apéro et des retours de plage, nous avons tous tendance à relâcher notre vigilance, au risque de transformer ces bons moments en un été meurtrier sur la route.

Parce que la route continue à tuer tout l’été, il est temps de s’engager pour sauver des vies.

étape

Sélectionnez votre ou vos modes de mobilité pour cet été

  • Automobiliste
  • Motard
  • Cycliste
  • Piéton
  • à trottinette
étape

Choisissez le ou les engagements que vous promettez de suivre

  • Cet été, je la boucle

    Non, pas ma bouche, parce que je tchatche comme personne, mais ma ceinture de sécurité. D’abord, parce qu’elle est obligatoire, mais aussi parce qu’elle sauve des vies. Grâce à ce réflexe, je suis ainsi mieux protégé(e).
    2/10
    En 2017, près de 2 personnes sur 10 tuées en voiture ne portaient pas de ceinture. On ne le répétera jamais assez : continuez à vous attacher à ceux que vous aimez.
  • Cet été, je ne dépasse pas les bornes

    Pas de baignades par drapeau rouge, pas de randonnées hors des sentiers balisés. Sur la route, je connais aussi mes limites et je les respecte : je ne dépasse pas les limitations de vitesse et je n'oublie pas de réduire ma vitesse en cas de pluie ou de visibilité inférieure à 50 mètres.
    29%
    Ne l’oublions pas : responsable de 29 % des accidents mortels, la vitesse reste l’ennemi n°1 à combattre. Cet été, conduisons prudemment.
  • Cet été, j’évite les tongs pour éviter le bruit du gong

    Pieds nus ou en tongs, c’est seulement à la plage ! Sur la route, c’est toujours chaussé(e) ! En effet, c’est tellement plus simple d’embrayer, de freiner ou d’accélérer en ayant trouvé chaussure à son pied.
    2,5 m
    À 100 km/h, la distance d'arrêt augmente de 2,5 mètres lorsque l'on conduit en tongs (selon des tests sur simulateur de l'université de Lunebourg en Allemagne). Alors, pour emprunter la chaussée, restez toujours correctement chaussé(e) !
  • Cet été, je prends la pause

    Et pas seulement sur les photos de vacances ! Sur la route, je fais une pause toutes les 2 heures et je suis particulièrement vigilant(e) entre 5h et 8h et entre 14h et 16h, où le risque de m’endormir est le plus élevé.
    1/4
    Un quart des accidents sur autoroute sont dus à la somnolence ou à la fatigue au volant. Alors, y a pas photo : pour arriver à bon port, roulez toujours frais et dispo !
  • Cet été, je vois la vie en rose, pas en rosé 

    Rencontres magiques, découvertes merveilleuses… il y a tant de belles choses à découvrir sur la route des vacances. Alors, quand je conduis, j’oublie le petit verre de rosé. Et s’il m’arrive de boire, je me fais raccompagner…
    x35
    À 0,5 g/l d’alcoolémie, le risque d’être impliqué(e) dans un accident mortel est multiplié par 2, par 10 à 0,8 g/l et par 35 à 1,2 g/l. Alors, faites rimer été avec sobriété.
  • Cet été, je sors couvert

    Et pas que pour mes amours de vacances ! À moto, c’est ciao les tongs, les shorts et la conduite torse nu qui, à la moindre chute, m’assureront des brûlures graves ! Gants, blouson, pantalon, chaussures et bien sûr casque : c’est ma panoplie de l’été pour rouler en toute sécurité !
    7/10
    7 motards sur 10 ont chuté au moins une fois. Alors, pour ne pas que mes vacances capotent, je suis prudent(e) plutôt deux fois qu’une.
  • Cet été, j’évite de faire un soleil

    Pour ne pas faire un soleil par-dessus le guidon de ma moto, j’évite d’essorer la poignée et je garde toujours une distance de sécurité avec les voitures. Pour cela, j’ai un truc : je prends un point de repère sur le bord de la route comme un arbre ou un panneau de signalisation ; une fois que la voiture qui me précède est passée à sa hauteur, je compte 2 secondes.
    6%
    C’est le pourcentage de motards accidentés alors qu’ils circulaient trop près d’un autre véhicule et ont été surpris par une manœuvre de ralentissement ou de freinage. Alors, levez le pied pour continuer de le prendre !
  • Cet été, je ne me mets pas en pétard

    Promis juré, je suivrai les conseils de prévention anti-drogue. Je sais que le cannabis perturbe les sens et la perception et aura donc des effets néfastes sur ma conduite. Mon permis, lui, peut être suspendu pendant 3 ans. Alors, le cannabis n’a qu’à bien se tenir !
    18%
    Parmi les accidents mortels, 18 % des motards impliqués ont été contrôlés positifs aux stupéfiants. Contrairement aux idées reçues, fumer un pétard ne vous rend absolument pas plus cool sur la route. Alors, cet été, stoppez net la fumette !
  • Cet été, je ménage ma monture

    Je contrôle avec le plus grand soin l’équipement de ma moto pour éviter les pépins sur la route. Pneus, éclairage, voyants, freins, rétroviseurs, niveau d’huile, essence, transmission… rien n’échappe à ma vigilance. À moi les chevauchées fantastiques !
    15
    Il est recommandé de contrôler la pression de vos pneus tous les 15 jours et impérativement avant chaque long trajet. Jetez également un œil à leur état général : usure de la bande de roulement, présence d'entailles, de craquelures ou de corps étrangers, traces de choc ou de frottement…
  • Cet été, je vois la vie en rose, pas en rosé 

    Pendant les vacances, c’est pédale douce sur l’alcool. De l’eau pour me rafraîchir, des jus de fruits pour me tonifier, du café pour me tenir éveillé(e), la route est plus belle sans les apéros.
    23 %
    23 % des motards impliqués dans un accident mortel de la route présentaient un taux d’alcool supérieur à 0,5 g/l. Évitez donc de prendre une biture pour rester le roi du bitume.
  • Cet été, à bicyclette, c’est strass et paillettes

    Quand la nuit tombe, je sors de mon sac à dos tout ce qu’il faut pour briller la nuit. Gilet réfléchissant, vêtements clairs ou de couleurs vives… me voilà bien visible de tous les usagers de la route. Et je n’oublie pas non plus d’équiper mon vélo et de vérifier tous ses feux.
    27
    C’est le nombre de cyclistes tués de nuit sur nos routes en 2017. En accentuant votre visibilité, vous pouvez contribuer à faire baisser cette mortalité de manière significative.
  • Cet été, je bichonne ma petite reine

    Elle est vraiment trop belle alors je ne manque jamais d’attention pour elle. Pour rouler en toute sécurité, je contrôle toujours l’état de ses freins et de son éclairage. Je veille aussi à ce que ma selle soit bien réglée et que la sonnette fonctionne bien. Ainsi parée, à nous la route des vacances !
    167
    C’est le nombre de cyclistes tués sur nos routes en 2018. En prenant soin de l’état de votre vélo, vous pourrez éviter de tels drames.
  • Cet été, je ne suis pas rasoir

    Blagues, jeux de mots, punchlines, j’enchaîne, de vélo :) ! Mais pour ma sécurité, fini de rigoler. Pour éviter les accidents, je ne rase jamais les trottoirs, ni les voitures en stationnement. Pour éviter les accidents en ville, je peux m'écarter du bord droit de la chaussée lorsque des véhicules y sont stationnés.
    14%
    C’est la hausse de la mortalité routière concernant les cyclistes entre 2010 et 2018. En respectant les règles de circulation, évitons tous une nouvelle hécatombe.
  • Cet été, j'arrête d'être pot de colle

    Pour éviter les accidents, je ne colle pas la roue du vélo qui me précède. En groupe, j’évite de rouler à plus de 2 de front et je passe en simple file la nuit, par manque de visibilité ou pour laisser un véhicule me dépasser. Je laisse le trottoir aux cyclistes de moins de 8 ans.
    77%
    77 % des cyclistes blessés ou tués sur la route effectuaient une promenade ou un trajet de loisirs. En respectant les règles en ville et à la campagne, vous pourrez éviter de faire partie des victimes de la route.
  • Cet été, je roule en mode avion

    Cet été encore, j’entends bien suivre le Code de la route qui stipule que téléphone tenu à la main, oreillettes (bluetooth ou pas) et casque audio sont interdits à vélo. En effet, comment rester attentif(ve) aux bruits de la rue avec du heavy metal qui hurle dans les oreilles ? Le chant des mésanges, c’est pas mal aussi.
    5%
    C’est la part des cyclistes parmi tous les tués de la route en 2018. En suivant nos conseils, vous éviterez le pire.
  • Cet été, je brille de mille feux

    La lumière du soleil, c’est bon pour mon moral et faire le plein d’énergie. La lumière la nuit, c’est bon pour ma sécurité en tant que piéton. Aussi, je m’équipe avec des vêtements clairs ou munis de bandes réfléchissantes, qui renvoient vers les conducteurs la lumière de leurs phares. Je suis ainsi bien vu(e) de tous les usagers de la route.
    150 m
    La nuit, en l’absence d’éclairage, vous serez visible avec un bon équipement réfléchissant à plus de 150 mètres au lieu de 30 mètres. Que les accidents aillent se faire voir !
  • Cet été, je marche en mode avion

    Les coups de fil et la musique, c’est seulement quand je suis à l'arrêt. En balade, je range mon portable. En effet, téléphoner ou écouter de la musique trop fort peut nuire à ma vigilance, surtout au moment de traverser. Je reste ainsi connecté(e) aux bruits de la ville et au chant des oiseaux.
    65%
    65 % des piétons consultent leur smartphone en marchant, sur le trottoir ou en traversant les rues. Alors, rangez votre portable pour vous ranger des voitures.
  • Cet été, je suis « passage »

    Si je suis fun, il y a une chose avec laquelle je ne plaisante pas : ma sécurité. Alors, traverser n’importe où, moi, jamais ! Aussi, j’emprunte toujours les passages prévus pour les piétons et visibles des automobilistes.
    2/3
    2 piétons sur 3 sont tués en agglomération. Pour éviter les accidents, respectez les feux et les passages pour bien traverser l’été.
  • Cet été, je suis adroit en marchant à gauche

    Pour ma sécurité, j’ai la bonne démarche. J’emprunte toujours les trottoirs et les accotements quand il y en a. Sinon, je marche sur la chaussée, près de l’un de ses bords. À la campagne, je reste à gauche de la chaussée sauf par manque de visibilité. Cela me permet de voir arriver les voitures en face et d’être vu(e). 
    475
    C’est le nombre de piétons tués sur les routes en 2018. Pour stopper cette mortalité, je suis pas à pas les conseils de prévention routière.
  • Cet été, j’évite la biture sur le bitume

    C’est clair : vous ne me verrez jamais zigzaguer sur le trottoir ou la chaussée. Je tiens à ma réputation mais aussi à ma vie. Marcher en état d’ivresse peut avoir des conséquences mortelles. En cas d’excès, c’est taxi !
    15%
    En 2018, les piétons représentent 15 % des tués sur la route. S’ils sont souvent victimes des mauvais comportements des autres, leur consommation d’alcool peut entraîner des réactions pouvant leur être fatales. Donc, avant de lever le pied, levez vraiment le pied.
  • Cet été, je ne fais plus le trottoir

    Pour rouler en toute sécurité avec ma trottinette électrique (ou tout nouvel engin de déplacement personnel), je laisse le trottoir aux piétons. En effet, dès la rentrée, un décret va imposer de nouvelles règles de sécurité. Alors, autant m’y préparer en roulant sur les pistes ou bandes cyclables et en ne dépassant pas les 25 km/h.
    25 km/h
    C’est la vitesse maximale qui pourrait être bientôt imposée aux trottinettes électriques. Privilégiez également les pistes et bandes cyclables et protégez-vous d’un casque pour assurer au mieux votre sécurité.
  • Cet été, je largue les écouteurs avant de larguer les amarres

    Écouter de l’opéra à plein volume peut s’avérer dramatique ! Pour rester attentif(ve) aux bruits de la rue et réagir au quart de tour, je me sépare toujours de mes écouteurs ou de mon casque audio sur ma trottinette.
    284
    284 blessés et 5 tués à trottinette et en rollers en 2017. Pour stopper cette hécatombe, laissez tomber votre portable quand vous roulez.
  • Cet été, je ne pousse pas mémé vers la sortie

    Avec ma trottinette, je fais attention aux piétons et en particulier aux personnes âgées, plus fragiles, qui risquent de ne pas m’entendre arriver. N’oubliez pas qu’ils sont toujours prioritaires.
    km/h
    C’est la vitesse maximale recommandée pour les utilisateurs de trottinettes sans moteur sur les trottoirs ou en présence de piétons. Au-delà, votre conduite peut s’avérer dangereuse, surtout pour les seniors.
  • Cet été, je sors couvert

    Et pas que de crème solaire ! Pour minimiser les suites d’une chute, je porte des vêtements couvrants. Et bien sûr, je n’oublie jamais de trottiner avec mon casque !
    +23 %
    C’est l’augmentation du nombre de blessés à trottinette en 1 an. C’est beaucoup trop ! Pour dire stop aux accidents, pédale douce sur la conduite.
  • Cet été, je suis le parfait globe-trotteur

    Quand je trottine autour du monde, je garde toujours un œil sur la chaussée : nids de poule, bosses, dos d'âne… je les ai tous dans mon viseur. Quoi qu'il arrive, je reste vigilant(e) malgré ma soif d'aventure : la route est pleine de voyageurs parfois moins aguerris. Et le danger, souvent, c'est les autres.
    10 %
    Parmi les accidents de trottinettes électriques recensés par une étude américaine, seulement 10 % concernaient des collisions avec un autre véhicule. Les accidentés témoignaient surtout de chutes liées à un défaut de surface (bordure, nid de poule…) ou à une vitesse mal maîtrisée. Aussi, même à trottinette, je lève le pied et je garde toute mon attention…

LES ENGAGEMENTS EN DIRECT #jemelarouledouce

Vous aussi, partagez la campagne !